Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 20:32

http://www.zhooey.com/wp-content/uploads/2009/11/un-joyeux-non-anniversaire.jpg

 

Pourquoi ne fêtons-nous pas les non-anniversaires en plus des anniversaires ? Je vous le demande... ce serait bien plus marrant de fêter les non-anniversaire, on s'amuserait plus souvent...

Pourquoi les jours fêtés doivent être des jour d'exception ? Pourquoi ne sont-ce pas les jours d'exception où l'on devrait travailler et s'ennuyer, faire ce que l'on aime pas ? On tomberait dans une autre routine plus amusante si on faisait comme le chapelier fou, si on buvait tous les jours du thé jusqu'à ce qu'il nous monte à la tête à tel point qu'on ait l'impression d'être saoul ou drogué... car oui, la consommation de thé n'est pas encore interdite ni controversée, on nous embête avec l'alcool, le café et même le nutella, mais le thé, personne ne nous embête avec (sauf si vous prenez des plantes radioactive peut-être...)

Pourquoi ce qui est le meilleur est si rare ? Pourquoi ce qui est bon fait du mal ? Pourquoi n'arrivons-nous pas à nous focaliser sur ce qui est bien. Nous ne faisons attention qu'à ce qui nous déplait, ce qui nous fait souffir, il faut bien peu pour obscurcir une journée ; un café renversé, un verre cassé, une dispute... mais il faut tellement pour en illuminer une. Un sourire d'un ami, ou un bon repas ne suffisent souvent pas.

Les non-anniversaires nous permettraient de nous focaliser sur ce qui est vraiment important ; ce qu'on aime. C'est ce qu'il y a de mieux. Cessons de subir le regard des autres et soyons fous, lâchons-nous devant tout le monde ; au travail, au lycée, dans la rue, au commissariat de police, buvons à la santé de tout le monde, tout le monde sans exception.

 

Joyeux non-anniversaire à tous !!!

 

 

La fille aux yeux d'argent.

Partager cet article
Repost0
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 22:40

On a tous des manies, des petites habitudes, des tics. Que ce soit d'avaler un somnifère avant d'aller se coucher, ou de prendre un café en se levant. Pour d'autre il s'agit de vérifier si le gaz est éteint, ou si la porte d'entrée est fermée.Certain vont à la messe tous les dimanches, sortent tous les samedis soirs, s'enivrent à chaque dîner.

On est tous plus ou moins esclave de ces habitudes, sans nous en rendre compte.

Tout le monde a son petit rituel du soir ; prendre un bain, boire une tisane, vérifier qu'on a bien mis le réveil à la bonne heure, lire un petit peu, la preuve que vous êtes esclaves de ces manies c'est que, j'en suis persuadées, si vous ne les accomplissez pas, vous ne pouvez pas dormir. Forcément.

 

Personnellement, j'ai mon café du matin, j'écoute de la musique sur le chemin de l'école, à tel point que je sens ma tête vide lorsque je n'ai pas mes écouteurs sur les oreilles. En cours, j'ai cette sale habitude de jongler avec mes stylos, vous savez, cette manie qui met les profs sur les nerfs. Les plus jeunes ça ne les gènes pas, mais j'avais une vieille prof de latin au collège qui nous assimilait à des jongleur et voulait nous faire inscrire dans une école de cirque.

Autre manie, le samedi soir je reste tard devant mon ordinateur à écrire. Oui, vous le savez j'aime écrire, faire vivre mes personnages, étayer mon histoire... Oh, je ne prétends pas avoir du talent, je sais que j'ai beaucoup à apprendre, mais c'est en forgeant qu'on devient forgeron n'est ce pas ?

Dernière habitude, je fête mon anniversaire avec ma voisine (qui a par ailleurs déménagé) et qui est née le même jour que moi, c'est peut être bizarre, mais je n'ai presque jamais fêté mon anniversaire sans elle...

 

Ça peut paraître idiot, comme l'être humain peut être si... autiste. Oui, vous avez bien lu, ce sont les autiste qui piquent une crise à chaque fois qu'on rompt une de leurs habitude, non ? Soit, nous ne nous énervons pas, nous savons nous contrôler, mais ça nous contrarie de ne pas pouvoir pallier à ce manque que créerait une journée, un mois, une année sans avoir accompli notre petite manie.

 

Qui oserait dire le contraire ?

 

 

 

 

La fille aux yeux d'argents.

Partager cet article
Repost0
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 14:50

Je sais que je suis un peu jeune pour ce genre de critique, d'autant que je ne travaille pas encore (sauf trois semaines en été ^^), mais j'ai entendu ce matin que les syndicats, surtout les plus grands, sont financés par l'Etat. Ça peut paraître inoffensif, voir même bien, on pense que l'Etat français prend à coeur la défense des droits des travailleurs, mais en réalité, c'est une forme de censure...

 

Eh oui, la plupart des syndiqués travaillent dans le secteur dit public, c'est à dire pour l'Etat. Ainsi, si le gouvernement finance les syndicats, il est évident que les protestations de ces derniers seront moins virulentes, et que le gouvernement ne sera pas surpris par les mouvements de grève.

 

Il est clair que si vous payez quelqu'un pour vous critiquer, celui-ci ne va jamais vous rabaisser en dessous d'un seuil fixé, on peut donc considérer que c'est une forme de censure, et un frein à la démocratie. En fin de compte, voilà l'explication de l'inutilité des grèves... voilà pourquoi on ne répond pas aux attaques des grévistes.

 

Enfin bref, je voulais juste dénoncer ici un fait qui m'a un peu révolté et qui m'enfonce dans un sentiment de fatalisme, au fond, aucun modèle n'est parfait et les Hommes sont un peu tous les mêmes...

 

 

 

 

La fille aux yeux d'argent.

Partager cet article
Repost0
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 18:17

http://actucinetv.a.c.pic.centerblog.net/o/064b84c1.jpg

 

On a le droit de rendre parfois hommage à des personnages touchants, que l'on apprécie. On dit que la série de Dr House touche à sa fin avec la huitième saison. Dans un sens c'est toujours bien de connaître la fin, mais ça donne aussi un petit pincement au coeur, celui de quitter les personnage.

 

Si le Dr House est d'apparence antipathique et désagréable, c'est en raison de son passé troublé et de sa peur de la souffrance, mais ne sommes-nous pas tous un peu comme lui ? Effrayer d'être blessé par ceux qu'on aime ? Ne vous arrive-t-il jamais d'être aussi pessimiste que lui à propos de la nature humaine ? Parfois je regarde les gens, ce qui se passe dans le monde et constate qu'en réalité, et malheureusement, il n'a pas tort.

Oh, je sais ce que vous pensez, moi je pense comme vous, les théories sur la nature humaine sont exaspérantes, surtout celles qui sont pessimiste, car après tout, nous sommes tous humain.

Ce qui me plaît chez House, c'est sa conception de Dieu et de la religion, c'est un sujet qui peu choque, surtout aux USA (je rappelle que les présidents prêtent serment sur la Bible...), mais je rejoins un peu ses idées, ce n'est qu'un avis... parmi d'autres.

 

Enfin j'apprécie House parce que, contrairement à moi, il n'est pas naïf (remarque il serait un peu vieux pour ça...), il regarde les choses de son oeil pessimiste, mais non moins juste, et malgré tout, son entourage continue à le considérer comme un enfant. Mais les enfants ne sont ils pas les êtres les plus intelligents de notre monde ?

Si on considère que l'intelligence provient de la curiosité, les enfants battent souvent des records. Ils ont aussi ce regard naïf sur le monde, et il est facile de les rassurer, car ils ne voient pas le danger, mais peuvent voir l'invisible.

Les enfants ne voient pas le bien et le mal et ne raisonnent pas de manière rationnelle comme le fait House.

On a parlé de la rationalisation en SES, je sais à peu près ce que c'est, et si je pouvais citer House comme exemple dans une dissertation sur Weber, sachez que je ne me gênerai pas, mais je ne suis pas sûre que mes profs apprécieraient... Sorti des célébrités célèbre depuis au moins cent ans, ils ne connaissent pas grand chose... (j'espère n'offenser personne, ce n'est pas méchant, juste une mini-critique...)

 

Enfin bref, tout ça pour dire que j'ai lu dans mon programme télé que la série allait bientôt s'arrêter, et que ce soir la saison 7 débute sur TF1.

 

Ah, et j'oubliais, j'adore son humour sinistre et noir. Vive les médecins antipathiques... (quoi que je ne l'aimerait pas être sa patiente :D )

 

Bien, bonne soirée à tous !

 

 

La fille aux yeux d'argent.

Partager cet article
Repost0
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 11:40

Photo0019chat.jpg

 

Je viens de penser à un truc ce matin... Je n'ai pas présenté mes chats ici. Ce doit être important normalement et puis je les adore, je ne sais pas pourquoi je ne l'ai pas encore fait. Ils vivent avec moi depuis des années. Il y a Canaille, le mâle, son poil est roux, il est mignon, coquin et se laisse faire. Quand je le prends dans mes bras, on dirait une peluche. C'est le vrai gros matou qui passes ses journées à dormir et à manger, quoique parfois il joue avec sa compagne.

Sa compagne c'est Maya son poil est appelé écaille de tortue et la plupart des chats ayant ce pelage sont des femelles. C'est une chatte indépendante, jolie, ses yeux sont magnifique et, surtout, elle est très caline. Elle m'adore, dès que je me pose devant la télé, ou à l'ordi, elle vient me voir en ronronnant.

L'histoire de ces deux chats est assez spéciale. Quand j'étais petite, j'avais un autre chat, Mutzy, un beau mâle blanc et tigré, très gentil, assez indépendant, jaloux, possessif et très stressé. Quand il a eu six ans j'ai voulu un second chat, Canaille est arrivé de chez un monsieur que l'on croisait à la piscine. Mutzy et lui s'entendaient plutôt bien, mais c'étaient deux mâles et ils étaient en compétition, de fait on trouvait bien souvent des crottes dans leur paniers, ou des couvertures mouillées...

Un jour Mutzy a fait une cystite, on l'a emmené chez le véto qui a voulu l'opéré, il est mort à l'anesthesie. Canaille en était malheureux de ne plus voir son "grand frère", il n'en mangeait presque plus et jouait à peine, il en a même contracté un rhume. Nous avons recontacté l'homme qui nous l'avait donné et il nous a dit qu'une chatte de la portée de Canaille venait de faire des petits et qu'il nous en apporterait un lorsqu'il irait mieux. Et Maya est arrivée. Pas farouche, curieuse, elle m'a tout de suite adorée et s'entend très bien avec Canaille qui s'est remi de la mort de notre Mutzy dès lors qu'il avait un nouveau compagnon. Il se sentait sans doute moins seul, et cette fois c'est à lui de jouer les grands frères (enfin, c'est plutôt son oncle, mais bon) avec Maya et ils sont très heureux ensemble.

Moralité, les chats ont autant de sentiments que les humains, et bien souvent s'il y a deux mâles dans une maison, il y a une sévère compétition entre les deux, mieux vaut prendre un mâle et une femelle.

 

 

 

La fille aux yeux d'argent.

Partager cet article
Repost0
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 16:02

http://img.over-blog.com/190x220/3/99/76/91/halloween/yann/insulte-gros-mot-colere-bulle-bd-dessin-542780_1378.jpg

 

Mes parents se disputent, oh je sais ce que vous allez dire, ça va passer et ça n'est pas synonyme de divorce. Le nombre de fois où j'ai vu et entendu mes parents se disputer, ce n'est pas aujourd'hui que je vais m'en inquiéter. Ce sont des choses qui arrivent, je le sais. Je me sens simplement très seule en ces moments, petite, j'allais avec mon frère ainé dans ces moment, on jouait à mario kart sur la game cube dans sa chambre, aujourd'hui je suis seule à la maison, avec mes parents, et c'est dans ces moments que j'aimerai que tu sois là, mon cher Théo.

Je me réfugie dans ma chambre, devant mon pc, et j'attends, calmement que ça passe, car ça finit toujours par passer.

J'ai déjà vu des amies arriver à l'école le matin et pleurer parce que leurs parents s'étaient disputés, si j'avais dû venir en cours en sanglotant à chaque fois que mes parents avaient des mots ensemble... ce serait très fréquent. Mais il doit y avoir des couples qui ne se parlent pas et chez qui un jour ça explose grave et finissent par exploser... ou imploser. Je ne sais pas ce qu'il y a de pire entre pousser des petites gueulante de temps en temps, ou en pousser des grosses très rarement.

Ce ne sont pas leur disputes qui vont me rendre triste de toute façon, mais une chose est sûre, je sais quel genre de mari je voudrai plus tard...

 

 

 

 

 

 

La fille aux yeux d'argent.

Partager cet article
Repost0
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 17:47

http://www.hmtk.com/wp-content/uploads/2007/03/golf.jpg

J'ai joué au golf sur la wii, j'ai dû expliquer en riant à un ami qu'au golf c'est celui qui a le moins de point qui gagne. Lui il se croyait fort avec ses quinze points, mais en fait il avait perdu.

D'ailleurs, si vous emmener un idiot sur un terrain de golf il va gagner à chaque fois... mais de son point de vu, puique finallement tout est une question de point de vu, mes chers amis. On est intelligent, exceptionnel ou normal que par rapport à un point de repère, un point de vu. L'optimal au golf est le nombre le plus petit, celui des autres jeux est le nombre le plus grand. La norme est ennuyeuse, la différence est marque d'originalité. Soyons différents pour rendre le monde original.

 

 

 

La fille aux yeux d'argent.

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 17:21

...  invention des riches pour faire taire les pauvres ?

 

Je ne me prétends pas sociologue, m'enfin lorsqu'on a parlé de ça en sociologie, ça m'a frappé... encore une fois. Et oui, on a déjà fait ce cours, même si on l'approfondit d'année en année. Ce qui me fait un peu peur c'est que personne ne s'en rend compte par lui même. Et oui, on a beau nous le faire croire, la mobilité sociale reste une exception, vous me prendrez pour une fataliste, mais quand même. Il y a des contre-exemples, ces sont les exceptions qui confirment la règle. En effet, on remarque bien souvent que les fils font le même métier que leurs pères, surtout dans les classes "extrêmes" comme celles des agriculteurs, des ouvriers ou des cadres en entreprises.

La faute à qui ? L'école peut être, elle maintient les inégalités. 

Un sociologue nommé Pierre Bourdieu a un jour dit que "l'école transforme ceux qui méritent en ceux qui héritent." Peut on vraiment le nier ? Il y a toujours des exceptions, des personnes qui se sont accrochées pour devenir ingénieur ou médecin alors que leurs parents étaient issus d'un milieu social modeste, et des fils de cadres qui se voient ouvriers spécialisés chez peugeot. 

Pourquoi les "fils de riches" réussissent mieux à l'école que les autres ? D'une part ils passent leur week-end au théâtre, à l'opéra, ils lisent Victor Hugo et Voltaire et ne passent pas leurs soirée à regarder les dessins animés de spideman. Les "fils de riches" ont droit a des cours de maths particuliers lorsqu'ils ne réussissent pas, ce que les parents les plus modestes ne peuvent offrir à leurs enfants. 

En fait je viens juste souligner un fait qui, je l'ai remarqué, est méconnu. Je ne prétends pas l'avoir trouvé de moi-même, mon cours de socio et mes références à Bourdieu l'ont prouvé.

Bonne soirée à tous !

 

 

 

 

La fille aux yeux d'argent.

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 22:55

http://2.bp.blogspot.com/_mSrczi3CPO4/S0JSBK9R9CI/AAAAAAAACIE/SFNCbk1GUrc/s400/Feu+de+chemin%C3%A9e+virtuel+.png

 

Les dîners de familles sont un vrai bonheur ! On se retrouve, on parle, ça peut paraître ennuyeux, peut être, mais c'est génial quand tout est improvisé et qu'on mange des crêpes au nutella préparées à la minute sur une crêpière !

Tout ça me rappelle de bons moments de mon enfance ! Lorsque mes parents et tous mes oncles et tantes

s'éternisaient à table et qu'on partait à la découverte du monde qui nous entourait avec ma jeune cousine (c'est à dire le restaurant de mon oncle et ma tante, qui réunissait toute la famille), qu'on allait embêter mon frère et les cousins plus âgés qui s'étaient installés devant un ordinateur, loin des grands et des petits, en plein milieu de l'adolescence.

 

Ca me rappelle également les repas au camping, où je partais avec mes amis explorer les alentours, me lier avec ceux que je ne connaissais, quand on se demandait ce que ça faisait d'être adulte, quand on se posait des questions existentielles en regardant les étoiles. Parfois j'étais la plus âgées parmi des petits et j'aimais montrer ma science en expliquant plein de choses aux petits, leur racontant des histoires de feu de camps. On se précipitait ensuite à table pour manger du dessert et on continuait à rire en se gavant de coca et d'orangina sous le ciel d'été.

Inévitablement, ces soirées se finissent par un retour à la maison (ou dans la caravane), où on se met en pyjama, tremblant de froid et de sommeil, pour rejoindre nos lits tièdes et confortables.

 

Il est rare que je me reprenne à penser à cette époque, où j'enviais les adultes, où je rêvais, comme la plupart des enfants, de devenir grande. Maintenant je déplore que cette époque soit finie, tout en étant impatiente d'être réellement adulte. Et oui, je ne suis plus une enfant, je ne suis pas encore une adulte. C'est sans doute cette période la plus angoissante de la vie, on a envie de devenir adulte, pour de bon, et en même temps on a peur. Peur de cet inconnu, de cet aboutissement, des responsabilités, de ne pas être à la hauteur.

On est tous à la hauteur, on n'a de toute façon pas le choix, on avance tous sur le même chemin, riche, pauvres, Noirs, Blancs, Français, Anglais, Chinois, Africains, intelligents, idiots, filles, garçons, chrétiens, juifs, bouddhistes, musulmans. On finira tous pareil, dans tous les cas. Ce n'est pas joyeux, mais c'est ainsi. Les plus âgés sont là pour nous le rappeler, et on le sait dès le plus jeune âge. Pourquoi s'inquiéter alors si tout le monde sait ce qui l'attend ? La mort est inévitable, pourquoi en avoir peur ?

Je m'égare sur des sujets pas joyeux alors que ma journée a été magnifique et que le soleil brille dans mon esprit.

 

 

La fille aux yeux d'argent.

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 14:04

La définition du héros est différente selon les gens, le contexte, l'âge etc.

Demandez à un enfant ce qu'est un héros, il vous répondra que c'est une personne qui a des super-pouvoirs et qui les utilise pour sauver des vies. Certains adultes vous répondront que c'est simplement une personne qui aide les autres. Cette définition est plus large et sans doute imprécise.

 

Mon dictionnaire dit ceci : "1 Demi-dieu. 2 Personne qui se distingue par son courage, sa grandeur d'âme etc. 3 Personnage important ou principale d'une oeuvre littéraire ou d'une aventure."

 

Je ne sais pas si c'est ce à quoi je m'attendais de la part d'un hachette poche. L'idée que les héros ont des super-pouvoirs à l'image de spiderman, superman et tous les autres vient sûrement de la définition mythique du mot (au sens propre). En effet les demi-Dieu étaient immortels (ou presque), le fait de leur rajouter des aptitudes surhumaines ne fait que légèrement modifier la définition, même si nous savons très bien que ce genre de créatures n'existent que dans notre imagination.

J'imagine qu'avant tout, un héros redonne de l'espoir au gens, il leur donne un exemple à suivre, une image à imiter. Le fait de se demander ce que untel ferait face à une situation donnée, nous montre à quelle point on estime cette personne, on la prend pour une sorte de héros. Ce héros peut être n'importe qui, un ami, un frère, une soeur, un père, une mère. Un individu auquel on s'identifie, que l'on prend pour un modèle. Les héros nous redonne espoir lorsque tout semble perdu. Ils rallument un feu dans une forêt humide et glacée, ils illumine ce qu'on croyait éteint à tout jamais. L'espoir est une lumière.

 

En tant qu'amatrice d'écriture, pour moi un héros peut aussi être une personne comme les autres, au centre d'une aventure que le dépasse et que seul l'écrivain peut tirer les ficelles. Le héros est donc, pour moi, le centre de l'univers. De mon univers. Il vit et tout tourne autour de lui, même si c'est un chien errant qui cherche de la nourriture, tout tourne autour de lui, il est comme un point central d'un cercle, comme le Soleil autour duquel les planètes de notre système tournent.

 

Quoi qu'il en soit et quel qu'en soit la définition, un héros reste un héros. Chacun se reconnaît dans son propre héros et aimerait lui ressembler. Peut être que c'est en regardant quel héros nous fascine qu'on réussi à voir quel type de personne on désire être et ce que nous sommes réellement, derrière les apparences et les murs que nous érigeons autour de nous.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : la-fille-aux-yeux-d-argent
  • : Errance d'une fille cherchant un chemin sur cette Terre pleine de remous.
  • Contact

Recherche