Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 23:36

La culpabilité n'est pas là sans raison. On met du temps à comprendre ce genre de chose, mais un jour on fini par savoir.

Oh, je ne dis pas que tous ceux qui se sentent coupable de quelque chose le sont forcément, c'est juste que le sentiment en question n'est pas ressentit sans qu'il y ait quelque chose en dessous. Quand quelqu'un nous tient responsable, même si on y est pour rien , on se sentira coupable. Quand on subit le regard des autres ou qu'on se dit qu'on aurait pu faire quelque chose.

 

Mais ce qui est fait est fait, c'est dur de l'admettre, mais il ne faut pas culpabiliser pour rien, il ne faut pas laisser les autres nous désigner comme coupable, ou nous faire payer le prix d'un drame, ou d'un évènement déplaisant. Il faudrait que chaque personne soit responsable, que chaque personne sache se regarder et regarder les autres comme ils sont, non pas comme ils devraient être.

 

Ce pays serait pourtant un idéal, chaque personne serait responsable de ses propres actes, les autres n'auraient donc pas à en souffrir. Mais comme le rappelle le mot "idéal", ce serait utopique, impossible... car l'être humain n'est pas assez mature...

 

 

 

La fille aux yeux d'argent.

Repost 0
Published by la fille aux yeux d'argent - dans Réflexions - philosophie
commenter cet article
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 18:47

http://www.comparateurdevoyages.com/images/offres/image_1_1354107408.jpg

 

Ce que j'aime dans Noël, c'est toute la période qui précède la fête. Vous savez, les lumières dans les rues, les décorations sur les portes et les fenêtres, les sapins, les marchés de Noël, le vin chaud que l'on boit pour se réchauffer. J'aime les manalas qu'on mange à la Saint-Nicolas, les petits bredala (petits gâteau de Noël) que l'on prépare avec amour pour les offrir aux proches. J'aime l'ambiance qu'il y a autour de la fête, le rêve, la magie. Rien à voir bien sûr, avec l'aspect religieux de la fête.

 

J'aime l'ambiance chaleureuse, du feu dans la cheminée, du chocolat chaud, de la neige qui tombe. Cette ambiance qui rappelle notre enfance quand nous ouvrions chaque matin une fenêtre du calendrier de l'Avent en comptant les jours nous séparant du soir fatidique où nous pourrions ouvrir les cadeaux.

 

J'aime aussi offrir des cadeaux, aller les acheter, les emballer, et voir un sourire sur le visage de celui à qui on l'offre. J'aime les moments en famille, quand mes frères et soeurs sont à nouveau à la maison, que l'espace d'un soir on essaie d'oublier les problèmes, de penser à autre chose en écoutant Douce nuit et en chantant Petit Papa noël. Quand on retrouve nos joies d'enfants, l'impression de sécurité et de chaleur que l'on pouvait ressentir, lorsque tout allait bien, lorsque nos peurs étaient futiles et nos désirs très simples.

 

L'espace d'un soir on se retrouve tous réuni autour d'une table, près d'un sapin en plastique, les Noël changent, car autrefois les sapins n'étaient pas synthétiques, il étaient aussi vraie que les roses qu'on offre à la Saint-Valentin. C'est peut être la preuve que malgré l'impression de chaleur, tout devient de plus en plus froid, de plus en plus distant, de moins en moins vivant.

 

C'est pour ça que ce que je préfère dans Noël c'est ce qu'il y a avant, la période d'installation où on achète les cadeaux, ou on ddécore la maison et ou on mange des sucreries, quand on se r etrouve enfants à rêver à nos cadeaux, car le soir même on a souvent des désillusions, le souvenir que la famille peut se détruire, imploser ou exploser, et qu'on ne se retrouve plus que dans des moments comme ceux-ci, s'échangeant à peine un bonjour, en discutant de politique et de la fin du monde.

 

 

La fille aux yeux d'argent.

Repost 0
Published by la fille aux yeux d'argent - dans Réflexions - philosophie
commenter cet article
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 18:54

La prof d'anglais nous a donné un sacré devoir, comme c'était la semaine de thankshiving, et qu'elle est américaine, elle nous a demandé de trouvé 26 choses pour les quelles on est reconnaissant.

En fait c'est pas si facile, après avoir passé la famille, les amis, la santé, la réussite scolaire, le bac, permis, voiture...

Il faut trouvé les trucs les plus absurdes du siècle, mais on finit par s'en sortir, en comblant les vides.

 

En fait cette fête donne à réfléchir, sur ce pour quoi on est gratifiant, ce qui nous aide à être heureux, ce que l'on a et non ce que l'on veut avoir. Et quand on réfléchit, on (presque) tous la même chose : ce qui nous rend heurex, ce qu'on veut avoir ne sont que des choses futiles, sans intérêt. La majorité des gens ont des amis, une famille et de quoi se nourrir. C'est finalement ce qu'il y a de plus important, même si parfois l'un des trois fait défaut...

C'est bien de jeter ses envies de côté et de regarder ce qu'on a.

Repost 0
Published by la fille aux yeux d'argent - dans Réflexions - philosophie
commenter cet article
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 20:37

http://www.mon-cinema.com/wp-content/uploads/2012/08/superman-drapeau-americain.jpg

 

Voilà ce que demanderait un gars de mon groupe d'anglais à Obama.

La prof nous avait demandé de poser une question au président réélu par rapport à sa politique vis à vis de la France...

Je n'ai pu m'empêcher de sourire. Mais j'ai eu envie de rire quand j'ai su quelques heures plus tard, qu'il avait passé son week-end a regarder les quatre premières saisons de la série "Smallville", vous savez celle qui raconte comment Clark Kent est devenu Superman... Ceci explique cela, j'ai compris pourquoi il avait dit ça en cours ^^.

 

Mais ce soir je repense à ce qu'il a dit, c'est vrai que tous les super-héros, que ce soit Superman, Batman, Spider-man, Green Lantern, l'Archer Vert, Aquaman et j'en passe, sont américains. A croire que ce sont les seuls qui ont eu les idées... Bon il faut dire aussi que ça fait partie de leur culture, ils aiment se croire tout puissant, penser qu'ils sont les gendarmes, voire les sauveurs du monde. Je pense qu'ils on simplement créer des personnages qui incarnent leurs idéaux.

Les héritiers des cow-boy en quelque sorte, qui étaient les légendes américaines du début du XXe, incarnant le brave fermier à la conquête de l'ouest et qui est responsable de l'extinction des amérindiens.

 

Les super-héros ont aussi été utilisés comme soft-power, en particulier durant la Guerre Froide. D'ailleurs, les ennemis de Superman dans les comics et autres dessins animés, sont toujours les grands ennemis de l'Amérique, soit un japonais, soit un nazi (années 40), soit un russe... voire maintenant un islamiste intégriste...

Les super-héros ont donc été des outils politiques...

 

Qu'on nous rendent nos héros, ou qu'on en créé un qui ne soit pas américain, pour la simple raison qu'on nous vole nos rêves d'enfants... Tout n'est que politique et autres calcul... On pourrait même parler d'une forme de propagande après tout. Bien sûr je ne parle pas de tous, tout le temps (et je dois avouer que j'adore les super-héros) puisqu'ils ont aussi leurs ennemis (Lex Luthor et autre bouffon vert) qui n'ont rien à voir avec la situation américaine... mais c'est triste de constater au fond, que tout n'est que froid calcul politique.

 

 

 

 

La fille aux yeux d'argent.

Repost 0
Published by la fille aux yeux d'argent - dans Réflexions - philosophie
commenter cet article
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 15:10

En allant dans la famille pour la Toussaint, j'ai eu droit aux éternelles discussions politiques qui lancent dans des grands débats qui opposent les pro-droite et les pro-gauche. Les sarkozystes convaincu et les autres. Il y a peu de gens de gauche dans ma famille, région de droite oblige, petits chefs d'entreprise (mon oncle tient un restaurant) etc. 

J'ai eu droit aux critiques éternelles des ouvriers qui "ne font rien", "sont tout le temps malade" etc. Que de toute façon la gauche, que ce soit Mélenchon, Hollande, Aubry, Mittérand ou Staline, ils font tous fausse route et sont tous des idiots parce qu'ils pensent à gauche. Et je n'ai rien dit en écoutant d'une oreille ces discours révulsant qui me font mal et qui me mettent en colère.

Ce qui m'a le plus énervé c'est mon père qui me sort que l'Etat nous vole en nous faisant payer des impôts. Lui qui a élevé 3 enfants qui ont tous fait des études (ou sont en train dans mon cas) et n'a donc eu, pendant des années, aucun impôt à payer (merci le quotient familial hein). Je me suis alors mise à lui expliquer, non sans énervement, que sans impôt la fac ne coûterait pas 300€ en L1, mais plusieurs milliers d'euros, que les lampadaires, les routes, les parcs seraient touts payant. Qu'il n'y aurait ni HLM, ni écoles, collège ou lycée, aucune éducation, allocation chômage, santé ou autre, il n'y aurait pas de poste, d'EDF, des SNCF, France Télécom mais des entreprises privée qui pourraient choisir de ne pas poster des lettres à la seule maison paumée au fin fond du Massif Central ou de la Bretagne parce qu'il n'y a personne et que ça coûte trop cher. Il en va de même pour les route, l'électricité, le téléphone... On a beau critiquer ces services publiques, mais on est bien content qu'ils soient là. Sans les impôts ce seraient du chacun pour soi.

J'en arrive dès à présent à ma constatation principale, la raison d'être de cet article : le gouvernement, la politique, les partis politiques actuellement sont plus composés et élus par des vieux que par des jeunes. On déplore la non-participation des moins de 30 ans aux élections, surtout non présidentielles, mais il n'y a personne pour représenter les jeunes. Sur l'échiquier politique on a la gauche, partis plus pour les ouvriers, les travailleurs, les étrangers et ceux qui ont pas trop de sous, la droite pour les plus riches, les chefs d'entreprises, cadre sup' en entreprise etc. Les extrêmes pour ceux qui sont, soit désespéré par l'UMP et le PS, soit qui sont plus convaincu que les leaders de ces deux partis et puis les verts pour les écolos convaincus (parti qui à la tête d'un pays ne servirait cela-dit, pas à grand chose). Bien sûr, il y a le centre avec François Bayrou, ce sont souvent les indécis qui votent pour lui, ceux qui sont vides de toute idéologie, puisqu'il n'en a pas lui-même. 

Parmi tous ces partis, aucun ne représente les jeunes. Un étudiant de 22 ans, n'est ni ouvrier/employé, ni chef d'entreprise. Il a déjà des tendances à gauche ou à droite, mais finalement, personne ne l'écoute vraiment. Personne ne pense qu'un étudiant qui n'a pas de revenu (ou presque) qui compte sur papa, maman (ou pas) pour les sous, a besoin d'une identité politique. Même si la moyenne d'âge des président a un peu baissé. On est passé de Chirac qui avait 75 ans en quittant la présidence en 2007 (né en 1932) à Sarkosy qui a quitté la présidence à 57 ans (1955), soit 18 ans de différence. Hollande quant à lui a plus ou moins le même age que Sarkosy, 58 ans, donc aura 63 ans en quittant sa fonction.

Donc la moyenne d'âge des politiciens a baissé, au niveau de la présidence, vous entrez à l'Assemblée ou au Sénat (surtout au Sénat) la moyenne d'âge est directement plus élevée. Les jeunes ne pensent pas à la politique car la politique n'est pas jeune et donc ne pense pas aux jeunes.

Plutôt que de déplorer, il faudrait à mon avis tenter de changer ça. 

 

La fille aux yeux d'argent.

Repost 0
Published by la fille aux yeux d'argent - dans Réflexions - philosophie
commenter cet article
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 17:53

http://idata.over-blog.com/0/44/33/22/mobole/shadock_1.gif

 

Vous connaissez sans doute ce dessins animés, les Shadock, il a bercé mon enfance... du moins en partie...

En fait j'ai repensé à cette phrase des Shadock qui pompent la semaine dernière. Le prof d'histoire de la pensée économique expliquait qu'Adam Smith, le père fondateur de l'économie moderne, le premier des classiques, celui qui a mis en place la théorie de la "main invisible" (puisqu'il ne veut pas nommer Dieu).  En fait le prof expliquait que Smith avait "pompé" sa théorie du laisser faire de l'Etat qui ne doit pas intervenir dans l'économie, sur François Quesnay, un physiocrate qui avait parler d'une théorie de "laisser-faire laisser aller" de l'Etat sur l'économie dans un bouquin paru quelques vingt années avant celui de Smith.

Le prof a ainsi ajouté en rigolant que pour devenir un grand économiste, il ne fallait pas inventer LA théorie, mais la "pomper" sur les autres et la réarranger à notre sauce.

C'est à ce moment que j'ai pris conscience de ce que disaient les Shadock... Il ne pompaient pas comme on pompe pour gonfler un pneu, mais ils pompaient sur leurs voisins pour vivre mieux...

Quels plagieurs ces Shadocks ^^

 

 

 

 

 

La fille aux yeux d'argent.

Repost 0
Published by la fille aux yeux d'argent - dans Réflexions - philosophie
commenter cet article
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 11:55

http://whisky.w.h.pic.centerblog.net/1m0fii0e.jpg

 

Les jours raccourcissent, il fait de plus en plus froid et humide (même si par chez moi il a fait 24°C aujourd'hui) et bien sur les forêts sont devenues multicolores, les arbres abritent les couleurs du couché de soleil, les couleurs de la fin d'un cycle.

Regarder les arbres à cette époque, c'est comme de regarder le soleil se coucher, tout est rouge et orange, le rose domine plutôt que le vert, la vie s'éteint peu à peu dans cet ensemble de couleur magnifiques.

Les feuilles recouvrent le sol et les enfants sautent dedans pour les entendre craquer, c'est le temps des blousons et des imperméables, il va bientôt falloir gratter les pare-brise le matin.

Pendant quelques mois on oubliera la verdure des prés et des feuilles, on oublie les allergies et les fleurs, on dit bonjour au froid, les premières gelées vont arriver, colorer nos matins de blanc et de gris.

Mais pour l'instant on a droit aux couleurs des feuilles morte, rouge, jaune, orange, que la nature est belle !

 

 

La fille aux yeux d'argent.

Repost 0
Published by la fille aux yeux d'argent - dans Réflexions - philosophie
commenter cet article
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 11:22

http://www.evaway.fr/s3/evawayus/photos/original/07/07-92-9D-C6-96-42-1A-CF-CD-46-68-E2-42-64-6B-4F-BA-DC-F2-5A.jpg

 

Il est peut être temps de cesser d'être d'accord avec le gouvernement, ou plutôt avec le fonctionnement de la république. Si l'absentéisme grandit de jour en jour, c'est que les gens n'ont plus confiance en la république. Les gens ont peur de la crise, de ne plus pouvoir manger demain, de se retrouver à la rue, sans emplois.

Face à des gouvernement qui, les uns après les autres, font la même chose ; des lois, des réformes, des contre-réformes. Mais rien pour faire avancer les choses.

Il est peut être temps de laisser la parole au peuple, de lui donner une vrai parole. On en a les moyens technologique il ne nous reste plus qu'à instruire correctement les générations suivantes pour qu'elles soient maîtres de leur destin.

On en a fait du chemin depuis le XVIIIe siècle, on est passé d'une monarchie de droit divin à une république proche du modèle américain, en passant par le suffrage censitaire.

On en reste à une démocratie représentative, ce qui n'est pas réellement une démocratie puisque le peuple n'a que peu de pouvoir, si n'importe qui peut accéder à une fonction politique pour peu qu'il soit élu, nous sommes loin du véritable sens de ce mot : démocratie.

Les premières démocraties, à Athènes entre autre, c'était l'assemblée du peuple qui décidait.

Il serait peut être temps de redonner la parole au peuple, de l'éduquer pour qu'il puisse prendre les bonnes décisions, non pour son bien être personnel, mais pour celui du pays tout entier. Il serait peut être temps de récupérer notre souveraineté pour de bon.

Si mettre en place une démocratie directe aurait pu être compliqué il y a encore dix ans, il en est tout autrement aujourd'hui, avec la démocratisation d'internet, les smartphones etc. Tout le monde est connecté au moins un minimum, ce serait par le biais d'internet que nous pourrions prendre nos décisions.

A mon avis, le peuple a atteint la maturité nécessaire, même si elle a été longue à acquérir depuis 1789, pour se gouverner lui-même et non plus uniquement pour choisir un gouvernement comme c'était le cas ces dernières décennies (et oui décennies, car pendant le XIXe on a jonglé entre empires, monarchies constitutionnelles et républiques).

Il est temps d'arrêter d'écouter les discours assommant de nos politiciens manipulateurs et de prendre en main notre destin.

 

 

 

La fille aux yeux d'argent.

Repost 0
Published by la fille aux yeux d'argent - dans Réflexions - philosophie
commenter cet article
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 13:42

... faire ce qui n'a jamais été fait, raconter ce qui n'a jamais été raconté.

Tout le monde se pose la question, du moins toutes les personnes qui touchent un tant soit peu à l'art. La question est : est-ce encore possible.

On dit souvent que rien est impossible, Mark Twain disait : "ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait", donc il suffirait de ne pas se poser de question, de se laisser aller.

On n'arrivera jamais au moment ou tout aura été fait, tout aura été découvert, c'est impossible, on ne peut pas être omniscient, pas dans le monde réel du moins. On a tous quelque chose à apporter au monde. Aux gens.

Déjà au moyen-age on pensait qu'on arrivait "au bout" des inventions, et pourtant on a inventé plein de chose entre temps, découvert Amérique, la bombe atomique et même l'informatique. De même pour l'art, la Joconde a déjà été peinte, mais ça ne nous empêche pas de créer autre chose. Le fait qu'il y ait beaucoup de peintures, de livres, de films, rend la tache plus difficile qu'il y a un millénaire. Mais ça ne retire pas le génie de Léonard de Vinci lorsqu'il a peint sa joconde, ou celui de Tolkien lorsqu'il a créé son monde avec les anneaux et les hobbits. Il suffit juste d'avoir une idée lumineuse, et souvent elle nous vient sans crier gare.

On peut vouloir réécrire ce qui a été écrit, le cuisiner à notre sauce, comme les remake de films, mais il faut savoir faire du neuf, car c'est plus compliqué (même si parfois les remake c'est sympa).

 

En fait c'est toute la problématique d'un scientifique, artiste, chercheur, créateur, artisan. Toutes les personnes qui veulent être originale.

Comment créer ce qui n'a jamais été créé, faire ce qui n'a jamais été fait, écrire ce qui n'a jamais été écrit, peindre ce qui n'a jamais été peint. Penser à ce que personne n'a jamais pensé.

Rien est impossible, il faut juste noter ses idées et les essayer, ne pas se décourager.

 

 

 

La fille aux yeux d'argent.

Repost 0
Published by la fille aux yeux d'argent - dans Réflexions - philosophie
commenter cet article
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 16:06

Vous ne le savez peut être pas, mais j'étudie l'histoire. Les gens pensent que ça ne sert à rien, qu'on finira chômeur, peut être que oui, peut être que non, de nos jours personne n'est à l'abri. Le fait est que ces études nous aident à comprendre le passé, car nous ne sommes que le produit du passé.

 

Ce que je veux souligner aujourd'hui, c'est que les choses n'ont pas tellement changées en 500 ans. Autrefois il y avait la société d'Ancien Régime avec les trois ordres, la noblesse, le clergé et le Tiers-Etat. Le Tiers-Etat est fragmenté entre les paysans très pauvres, et les marchands qui s'enrichissent pendant le XVe-XVIe siècle.ces marchands deviennent des bourgeois, dont la royauté se sert pour s'enrichir.

La grande différence entre cette époque et la nôtre, c'est le travail. Qu'elle honte sous l'Ancien Régime de travailler ! C'est réservé au Tiers-Etats voyons, au peuple. Un noble pouvait perdre ses quartiers de noblesse s'il était prit à travailler !

De nos jours c'est tout le contraire, c'est la honte de ne pas travailler, et un privilège d'avoir un emploi (chômage oblige). Un chômeur est considéré à tort comme un fainéant, ce qui est faux la plupart du temps.

 

Bien sûr aujourd'hui nous avons la liberté d'expression, la liberté de mouvement, de penser (demandez à Florent Pagny), on a des droits comme le droit de vote, d'aller à l'école, de se soigner. Mais qui en use vraiment ? Qui s'exprime et ose affirmer ses idées ? Soit les gens ne savent pas le faire et finissent en justice parce qu'ils ont usés d'insultes, et ceux qui le savent n'agissent pas. Le droit de vote ? Combien y-a-t-il d'abstention en France ? Aux États-Unis ? Des gens se sont battus pour pouvoir voter, et nous on y a droit, mais on ne l'utilise pas. On a des droits, des libertés, mais très peu les utilisent, nous restons des montons sous la coupe de la classe dominante, comme avant. Celle-ci a juste changé, ce ne sont plus les nobles les dominants, mais les grands industriels.

 

Par rapport au système-monde, on y retrouve le schéma de la société d'Ancien Régime adaptée au monde (excepté le clergé). Il y a les nobles ; les pays de la Triade (Japon, USA, UE) nous sommes un peu la noblesse d'épée de l'époque, on a des armées puissante, pas beaucoup d'argent (surtout avec la crise, je rappelle que les états sont endetté, voire sur-endettés), mais on exploite les autres de sorte à avoir un niveau de vie élevé. Il y a les bourgeois, les NPI, BRICS, pays en développement, c'est grâce à eu qu'on reste développé, qu'on a nos télés, ordinateurs, tablettes et autres Iphone, et enfin le tout petit Tiers-État, les pays du Tiers-monde (expression inspirée de la première) en particulier les PMA d'Afrique.

 

Autre parallélisme, au XVIe siècle naît un moyen de communication révolutionnaire : l'imprimerie. C'est grâce à l'imprimerie que des idées comme celles de la Réforme protestante se sont diffusées en Europe. En Allemagne par exemple, les instruits, ceux qui savaient lire et qui aimaient lire, avaient souvent un atelier d'imprimerie chez eux.

Nous avons nos ordinateurs et internet, la diffusion à grande échelle de l'information au niveau mondial qui a révolutionner nos vies. Eux avaient l'imprimerie qui a permis de diffuser des livres, des articles, des textes à grande échelle dans une région, un pays voire l'Europe entière.

 

Les analogies sont multiples. On trouve des similitudes partout.

 

 

 

 

La fille aux yeux d'argent.

Repost 0
Published by la fille aux yeux d'argent - dans Réflexions - philosophie
commenter cet article

Présentation

  • : la-fille-aux-yeux-d-argent
  • la-fille-aux-yeux-d-argent
  • : Errance d'une fille cherchant un chemin sur cette Terre pleine de remous.
  • Contact

Recherche